Premier achat d’un jeune couple avec trois enfants, cette villa a été rénovée pour être confortable et facile à vivre. Un joli projet moderne qui a trouvé sa personnalité, mené à bien par l’architecte Sofiya Iraqi.
Reportage Hélène Auvinet Benhaïm photos Cécile Tréal

L’enjeu de cette étude a consisté à cerner parfaitement les besoins des nouveaux pro-priétaires. C’est la quête de lumière et d’espace qui a contribué à déterminer le nouvel agencement de la maison. Préliminaire à la redistribution des vo-lumes, la suppression des cloisons inutiles pour agrandir les pièces. L’architecte a commencé par repenser le rez-de-chaussée, en créant une grande pièce à vivre accessible à toute la famille, comprenant un large salon ouvert sur le jardin, une belle salle à manger centrale et deux petits salons plus en retrait mais orientés vers l’extérieur. Cette transfor-mation a aussi permis d’améliorer la circulation et d’apporter une importante lumière naturelle éma-nant des nombreuses baies vitrées. Dans le même but, tous les murs ont été peints en blanc pour maxi-miser la luminosité.

Graphisme_et_fonctionalite_03
La cloison ajourée en bois laqué blanc de l’entrée et la séparation de la bibliothèque apportent une véritable intimité au salon-télé.

La seconde orientation a été de créer de nombreux rangements intégrés, indispensables au bon fonc-tionnement du quotidien d’une famille.
Pièce centrale de la réception, le meuble de la salle à manger, conçu avec une alternance rythmée de vides et de pleins qui évite l’effet de masse, s’intègre merveilleusement dans le décor. À la fois esthétique et très fonctionnel, il accueille livres, CD, bibelots et vaisselle en quantité. Pensé en L, il apporte éga-lement de l’intimité au petit salon-télé à l’instar de la cloison ajourée en bois peint qui le sépare de l’entrée.
Avec la même volonté de praticité, plusieurs murs ont été creusés et exploités en étagères ouvertes, comme celui très design de la cage d’escalier ou en-core celui du deuxième salon faisant face au jardin. À l’étage, dans la chambre des parents, c’est le dressing qui a été modifié pour libérer la circulation et donner de la profondeur à la pièce. Dans toute la villa, l’homogénéité des couleurs sobres, où le noir, le blanc et le gris dominent, ac-centue cette impression d’espace. C’est avec le mo-bilier, dessiné et fabriqué sur-mesure par l’architecte Sofiya Iraqi que des touches de fantaisie dynamisent avec esprit la décoration. Le métal est traité dans un style graphique que l’on retrouve dans les lignes horizontales de la bibliothèque, les luminaires sus-pendus, le piètement de la table de la salle à manger et les chaises. Des touches de couleurs vives sont apportées par le choix de tissus à motifs géométriques qui habillent joyeusement les coussins, jusqu’aux pouf et tapis bayadères, tricotés en grosses mailles de laine, très cosys. L’ajout d’une cheminée parée de bois, de nombreux bibelots, de souvenirs de voyages, de photos et de petits accessoires de déco-ration finissent de rendre l’atmosphère très ac-cueillante.
Au final, la simplicité et une déco très soignée l’em-portent avec un agencement réussi qui a permis de combiner rangements discrets et esthétiques pour créer un intérieur familial, moderne et coquet.

Total
6
Shares